En continuant à mininiser le nombre de publicités figurant sur leurs pages Web, Google fait à la fois oeuvre d'esthétisme minimaliste, d'optimisation du Pay Per Click et préfigure ainsi l'avènement et l'efficacité du Pay per Action.

- Esthétisme et efficience du Pay Per Click: Une page Web sobre contenant exclusivement l'information recherchée est le but ultime de la recherche. Si les publicités contextuelles présentes sur une page de recherche sont limitées en nombre, alors l'utilisateur se sent moins envahi et la publicité s'en retrouve moins intrusive et plus efficace pour les annonceurs. Les recherches de Google tendent à démontrer que les revenus short term baissent si il y a moins de pub. Devinez sur le long terme... Les utilisateurs font plus confiance à la publicité et sont plus enclin à cliquer sur le lien.

- Mise en place du Per Per Action (PPA): En augmentant l'efficience de la publicité contextuelle et en diminuant leur nombre sur une requete donnée, la logique du PPA devient légitime: l'annonceur paie aussi/que si l'utilisateur achète un produit, souscrit à un flux, s'inscrit à un service...