En rendant ses widgets universels, le français Netvibes avec son Universal Widget API (UWA), permet leurs compatibilités (ouvrant la voie de la standardisation) aussi bien sur la plateforme Netvibes, que sur le dashboard Apple ou bien sur Google IG, l’Iphone, Vista et partout ailleurs.

Tariq a cloturé le salon Ad:tech de la semaine dernière en présentant Netvibes et ce que pouvait représenter la bonne utilisation de la syndication de flux. Il a ainsi esquissé d'un subtil trait, ce que pourrait devenir une certaine partie du paysage publicitaire: à la fois pour les annonceurs que leur agences respectives ; puisque toute page ayant le potentiel de devenir personnalisable et fragmentable (via les Widgets) cassant ainsi la légitimité de page web traditionnelle.

Selon Tariq, les premières places prises seront les meilleures et les plus importantes. Les marques devront apprendre à maîtriser (ou pas) cette nouvelle donne dans cette logique de personnalisation et savoir offrir des services adjacents à leur métier pour garder l’intérêt (l’attention) du Widget et mécaniquement l’existence de la marque.