Au pays du soleil levant, la chaîne de café "Maid in Japan" joue sur l'imaginaire des mangas, des phantasmes et de la dérision pour attirer la clientèle des "otaku" que l'on dénomme chez nous, geek ou nerd. Leurs gouts s'orientent clairement vers les jeux video et les mangas, ce qui a inspiré cette chaîne de café. Labas, les phantasmes de l'homme japonais y sont représentés et scénarisés; de la jeune écolière aux bas blancs, sublimée dans son uniforme et à la voix docile, à celui de l'infirmière réparatrice de maux virtuels. Ces cafés offrent une chance aux hommes oppréssés dans leur quotidien de s'échapper dans un monde imaginaire, de se faire masser ou laver les cheveux par des jeunes filles de 20 ans à l'air inscouscient et innocent :) Le succès est au rendez vous, mais celui ci découle fortement du fort degrès de fétichisme des japonais. Merci à Vincent pour la video.